Suisse - France
+41797198729
nicokart22@gmail.com

Victoire du coach lors de la dernière manche du Trofeo Vega 2019

Des cours de karting tout niveau partout et pour tous!

Victoire du coach lors de la dernière manche du Trofeo Vega 2019

Les 28 et 29 septembre derniers, se déroulait la dernière manche du Trofeo Vega sur le circuit de Château Gaillard. Tracé unique et exigeant, avec des parties où les karts atteignent plus de 145 km/h et des parties techniques pas faciles à appréhender. Un week-end chargé rempli d’un double défi: coacher mes 3 pilotes et participer, en tant que pilote cette fois, à la course dans la catégorie des karts à boite de vitesse.

3 pilotes à coacher lors de cette dernière manche du Vega Trofeo 2019

Comme d’habitude, j’avais un gros travail de coaching avec 3 pilotes à gérer tout le week-end dans la catégorie X-30. Ceux-ci m’ont fait plaisir en réalisant de superbes performances, tous trois terminant en apothéose une longue saison d’apprentissage. Pour une première année en karting, qui plus est dans cette catégorie relevée, se battre aux portes du top 10 est remarquable. L’année 2020 s’annonce sous de beaux auspices et il risque d’y avoir du sport. Nous connaissons les points d’améliorations et c’est sur ceux-ci que l’on va se focaliser en 2020. Je réitère mes remerciements pour leur confiance et les félicite pour cette fantastique première année.

Un retour gagnant pour cette reprise sur le circuit du Bugey

Victoire de Nicolas Rohrbasser sur le circuit karting de Châtau Gaillard lors du Trofeo Vega 2019

Mais ce week-end, c’était aussi mon retour à la compétition. En effet, après une longue année sans rouler, mais en étant sans cesse sur les pistes de kart pour le coaching, la compétition me manquait trop. C’est pourquoi, avec mon équipe, le Spirit Karting, on décidait de participer à la dernière manche du Trofeo Vega 2019 sur le circuit de Château Gaillard (Bugey – France), dans la catégorie KZ2, karting à boite de vitesses. Avec 33 pilotes au départ, le plateau était bien rempli. Le samedi était consacré à la mise au point du châssis afin de l’adapter aux conditions et à la piste. De plus, il fallait travailler le moteur et sa carburation, afin de trouver le compromis idéal entre les différents secteurs, rapides et lents du circuit. Le dimanche arrivait et c’était ce jour-là qui comptait. Même si physiquement c’était dur, très dur au vu des contraintes de la catégorie KZ2, j’ai réussi à me battre pour remporter la course et la grande finale. Une belle satisfaction après un long moment sans roulage et en devant coacher 3 pilotes dans le même temps. Un défi et un plaisir, motivant et passionnant que j’ai pu réaliser. Merci à mon équipe, ma princesse et à mes pilotes pour ce week-end et cette fabuleuse saison. Comme on dit, on a fait le boulot et on a tout donné.